L’intervention de l’état empêche une vague d’insolvabilité pire

L’intervention de l’état empêche une vague d’insolvabilité pire

L’intervention massive des gouvernements a empêché une vague D’insolvabilité en Europe à cause de la crise Corona. En Europe occidentale, le nombre de faillites D’entreprises en 2020 était aussi faible qu’il n’y a plus eu depuis trois décennies. Au total, environ 120.000 faillites D’entreprises ont été enregistrées.

Les aides financières entraînent une baisse des faillites
Cela représente une baisse significative de plus d’un quart (moins 26,9%) par rapport à l’année précédente (2019: 163.000). « Depuis le printemps 2020, pour lutter contre les conséquences économiques de la pandémie, la plupart des Etats ont mis en place des mesures de soutien à l’économie », déclare Patrik-Ludwig Hantzsch, directeur de la recherche économique de la réforme du crédit à Neuss. « En particulier, les aides financières et les modifications apportées à la législation sur l’insolvabilité auraient conduit à la baisse paradoxale des cas d’insolvabilité enregistrés.“

Presque tous les pays étudiés d’Europe occidentale (EU-15 plus La Norvège et la Suisse) ont enregistré des cas en baisse. La seule exception a été L’Irlande avec une augmentation minimale. Dans les pays voisins, L’Autriche, la France, le Danemark et la Belgique, le nombre de faillites a été le plus nettement inférieur à celui de l’année précédente.

Moins de faillites en Europe centrale et orientale
Dans les pays D’Europe centrale et orientale, le nombre de faillites a également diminué au cours de L’année de crise Corona 2020, en baisse de 8,8% par rapport à l’année précédente. Environ 44.800 de Faillites d’entreprises ont été enregistrées (2019: 49.119 Cas). En Europe centrale et orientale, le commerce domine les faillites avec 42,7% de toutes les faillites. En Turquie, le nombre de faillites a augmenté (+13,5% à environ 16.000 cas).

La plupart des Faillites dans le secteur des Services
Dans les quatre principaux secteurs économiques, le nombre de faillites en Europe occidentale a considérablement diminué. L’évolution de L’insolvabilité a fortement diminué, en particulier dans le secteur de la construction (moins 31,7%) et dans le commerce (y compris la construction). Hôtels et restaurants) avec moins 30,1%. L’industrie manufacturière (moins 25,2%) et le secteur des services (moins 22,5%) ont également enregistré des baisses significatives. Le secteur des services domine tant numériquement (environ 50.000 cas D’insolvabilité) que proportionnellement (42,0%) les affaires D’insolvabilité en Europe occidentale. Le Commerce (incl. L’hôtellerie et la restauration) représente 30,1% et le secteur de la construction est impliqué dans l’insolvabilité avec 17,4% (20 700 cas D’insolvabilité). Un dixième des faillites (10,5%) a été enregistré dans le secteur manufacturier.

Avec des ratios de fonds propres élevés dans la crise
« Les entreprises D’Europe occidentale sont entrées dans la crise de Corona avec un fort tampon », rapporte Hantzsch. L’analyse des ratios du bilan de plus de trois millions d’entreprises d’avant la crise montre que les marges bénéficiaires et les ratios de fonds propres ont encore augmenté en 2019. « Cela a augmenté la stabilité », poursuit M. Hantzsch. Une grande partie des entreprises (46,5%) disposaient donc d’un ratio de fonds propres élevé de plus de 50%. C’est une nette amélioration par rapport à 2012 (40,1%). 21,9% des entreprises considérées sont considérées comme faibles en capitaux propres (moins de 10% en capitaux propres).

Vague de faillite juste reportée?
Cependant, plus d’une entreprise sur cinq en Europe occidentale (21,9%) n’a pas enregistré de bénéfices avec son modèle D’affaires. « Après la chute de Corona, ces entreprises devraient également constituer le potentiel D’insolvabilité des années à venir », explique M. Hantzsch. Dans le contexte de l’expiration des mesures d’aide de l’état, cette situation devrait conduire à des faillites croissantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *