Les Start-up ont besoin en moyenne de 4 millions D’euros de capital

Les Start-up ont besoin en moyenne de 4 millions D’euros de capital

Le financement reste un défi majeur pour de nombreuses Start-up. Les trois quarts (76%) des Start-up allemandes ont besoin de capitaux frais au cours des deux prochaines années. Et la grande majorité (86%) d’entre eux n’a pas encore assuré le financement. En moyenne, ces Start-up ont besoin de 4 millions D’euros.

C’est une nette augmentation par rapport à l’année précédente, où les besoins n’étaient que de 3,3 millions D’euros. Les années précédentes, il n’y avait que 3,2 millions D’euros (2019) et 3,1 millions D’euros (2018). C’est le résultat d’une enquête menée auprès de plus de 200 Start-up technologiques pour le compte de L’association numérique Bitkom. « De nombreuses Start-ups ont des objectifs de croissance ambitieux et veulent se développer à l’international – cela se traduit également par des besoins croissants en capital. Plus de start-up sont réussies et sont en phase de croissance, ce qui augmente les cycles de financement“, explique Achim Berg, président de Bitkom. « Ces cycles de financement sont importants et doivent réussir afin que nous puissions maintenir et développer des Start-up à croissance rapide avec leurs solutions innovantes et des emplois hautement qualifiés en Allemagne.“

Climat Positif
La grande majorité des Start-up ayant des besoins en capital non couverts sont confiantes de pouvoir les couvrir. Un tiers (35%) pense que c’est très probable, et un autre (48%) que c’est plus probable. Seulement 9% estiment qu’un financement réussi est actuellement plutôt improbable, et seulement 5% qu’il est très improbable. L’année dernière, la pandémie de Corona avait suscité un grand scepticisme quant au financement. En Mai dernier, seulement 67% des Start-up ayant des besoins financiers croyaient à une recherche de capital réussie, contre 83% au début de l’année. Cette valeur est maintenant de nouveau atteinte. Berg: « lors du premier Lockdown de l’année dernière, il y avait des inquiétudes massives que le financement des Start-up tombe à grande échelle. Heureusement, cela ne s’est pas réalisé. L’une des principales tâches de la prochaine législature sera d’améliorer encore le financement de la croissance pour les Start-ups, où L’Allemagne a encore du retard par rapport à l’international.“

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *