Les classes moyennes continuent de se remettre de la crise Corona

Les classes moyennes continuent de se remettre de la crise Corona

Malgré les restrictions de contact nécessaires pour enrayer la troisième vague Corona, la classe moyenne s’est quelque peu remise de la crise Corona ces derniers mois. Environ 2,4 millions de PME (64 %) étaient encore aux prises avec les conséquences de la pandémie de Corona à la mi-Mai.

L’impact des mesures de confinement a ainsi touché environ 150.000 entreprises de moins que lors de la dernière enquête en janvier. A cette époque, 68% des petites et moyennes entreprises étaient touchées par la crise Corona.

La situation de liquidité s’est nettement améliorée
Cela a donné lieu à une enquête représentative de KfW Research sur la base du panel KFW-Mittelstandspanel. La baisse de la préoccupation s’étend à presque tous les aspects demandés, tels que les baisses de chiffre d’affaires ou les perturbations dans les activités commerciales dues à la défaillance des employés. En particulier, la situation de liquidité des entreprises s’est nettement améliorée. Aujourd’hui, près de la moitié des entreprises (46%) se disent suffisamment approvisionnées en liquidités malgré la crise. Au début de l’année, ils étaient seulement 32 %. En revanche, la part des entreprises dont les liquidités ne suffisent plus que deux mois au maximum est tombée à 22 % (33% en janvier). La crise de Corona constitue une menace existentielle pour une PME sur cinq, contre une entreprise sur quatre en janvier.

De plus en plus de Perturbations dans les chaînes d’approvisionnement
Cependant, les perturbations dans les chaînes D’approvisionnement constituent un fardeau croissant pour le cours de récupération. 17% des PME se plaignent de cette situation, soit 2 points de plus qu’au début de l’année. Par rapport à L’enquête de septembre 2020 (9%), la proportion d’entreprises signalant des perturbations dans les chaînes D’approvisionnement a même presque doublé. Les PME du secteur manufacturier sont principalement concernées. Près d’une entreprise sur deux dans ce secteur est confrontée à des problèmes de production dus à des perturbations dans les chaînes D’approvisionnement, soit une augmentation de 17 points de pourcentage par rapport à janvier. En conséquence, le taux de Corona reste élevé dans le secteur manufacturier (75 %).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *