Les allocations et les allocations de chômage partiel ont un effet stabilisateur

Les allocations et les allocations de chômage partiel ont un effet stabilisateur

Les allocations Corona pour les familles décidées par le gouvernement fédéral en 2020 et l’extension des allocations de chômage partiel ont stabilisé les revenus bruts des Allemands. C’est ce que révèlent les derniers calculs de l’Institut ifo en collaboration avec le centre de recherche conjoint de la Commission européenne.

En 2020, le revenu brut D’activité avait en fait chuté d’environ 5%. Mais les mesures spéciales de l’état et les « stabilisateurs automatiques » du système fiscal et social ont réduit cette perte à 0,8%. « Ces résultats confirment nos premières découvertes de l’été. Nous avons réussi à atténuer l’augmentation de l’inégalité des revenus et le risque de pauvreté“, explique Andreas Peichl, directeur du centre Ifo pour la macroéconomie et les enquêtes.

Bonus pour enfants et montant de la décharge pour les parents isolés comme autres noms spéciaux
« Une perte de 100 euros de revenu du marché a pu être atténuée par les mesures et le système existant en une perte de 20 euros de revenu disponible réel », explique Peichl. Parmi les mesures spéciales Corona figure le bonus pour enfants de 300 euros. En outre, pour 2020 et 2021, le montant de L’allégement fiscal pour les familles monoparentales a été augmenté de plus de 100% pour atteindre 4008 euros (contre 1908 euros auparavant). Ces subventions ont permis aux bénéficiaires de mieux supporter l’augmentation du coût de la vie pendant la crise de Corona.

En outre, l’accès à la sécurité de base a été facilité. Les allocations de chômage partiel et les mesures spéciales profitent particulièrement aux ménages à faible revenu, tandis que les ménages à revenu élevé bénéficient de L’imposition progressive du revenu. « Certaines de ces mesures ayant expiré en 2020, diminué ou expiré en 2021, on peut s’attendre à ce que les ménages à faible revenu restent affectés négativement tant que la pandémie n’est pas arrêtée. Par conséquent, il semble nécessaire de prendre d’autres mesures pour réduire la pauvreté et compenser les perdants de la pandémie“, recommande Peichl.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *