COVID-19 : La politique de vaccination des employés de l’Hôpital de Guelph demeure en place

Malgré l’annonce du gouvernement de l’Ontario qu’il ne rendra pas obligatoire la vaccination contre la COVID-19 pour les travailleurs hospitaliers, le mandat de l’Hôpital général de Guelph ne change pas.

L’hôpital, ainsi que plusieurs autres établissements voisins de la région de Waterloo et du comté de Wellington, ont annoncé en septembre que le personnel, les médecins, les étudiants, les bénévoles et les entrepreneurs avaient jusqu’en octobre. 12 pour se faire vacciner complètement.

Toute personne qui n’était pas vaccinée à cette date a été mise en congé sans solde. Toute personne qui n’a toujours pas été vaccinée en novembre. 9 risque d’être congédié ou de perdre des privilèges dans le cas des médecins.

Lire la suite : L’Ontario n’imposera pas de vaccins contre la COVID-19 aux travailleurs hospitaliers

Mercredi, la province a annoncé qu’elle n’irait pas de l’avant dans l’adoption d’un mandat de vaccination à l’échelle de la province pour les travailleurs hospitaliers.

Dans une déclaration publiée, le gouvernement Ford a déclaré qu’il s’agissait d’une question complexe, mais a souligné l’impact négatif d’une politique similaire sur le système de santé en Colombie-Britannique, où plus de 3 000 travailleurs ont été licenciés, forçant l’annulation des chirurgies et des tests diagnostiques.

« Le Québec a maintenant complètement abandonné le leur en raison du risque important et de la perte brutale de milliers de travailleurs de la santé pour fournir des services essentiels”, a ajouté la province. La ministre de la Santé, Christine Elliott, a déclaré que les hôpitaux sont libres de continuer à mettre en œuvre leurs propres mandats.

Lire la suite : La plupart des visiteurs de l’hôpital de Guelph devront présenter une preuve de vaccination contre la COVID-19

« Notre politique actuelle de vaccination obligatoire a également été adoptée par de nombreux autres hôpitaux de la province et ne changera pas pour le moment », a déclaré le porte-parole général de Guelph, Perry Hagerman, dans un courriel jeudi.

 » Nous continuons de prendre nos décisions sur la base de la science et appuyées par des experts en prévention et en contrôle des infections et par la table scientifique provinciale. Exiger que tous les membres du personnel soient vaccinés contribue non seulement à les protéger, mais ajoute également une couche supplémentaire de protection pour nos patients, dont beaucoup sont très vulnérables. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *